LOU COCAL la biscuiterie sarladaise

LOU COCAL la biscuiterie sarladaise

L'interview du chef d'entreprise, Olivier CHARPENET   Le mariage du vintage et de l'innovation  Ecouter aussi ce que nous dit Olivier Charpenet du Périgord de sa jeunesse... Un belle vidéo de l'entreprise qui parle de son origine

Mémoires du Périgord

Avec les « anciens » part toute un pan de mémoire du Périgord. Enregistrons leur parole, et celles de leurs enfants, de leurs petits-enfants !
Alors que portables et selfies se déchainent dès qu’il se passe un peu quelque chose de personnel, rien ou presque n’est fait pour utiliser ces moyens, ces outils libres et pratiques, pour constituer une mémoire collective.

Love Périgord, et le projet Love France en général, souhaite donner du sens à la vie d’aujourd’hui en la rattachant à la connaissance, à la compréhension des humains, des sociétés, des cultures locales… La relation à la nature, tout aussi importante pour notre magazine, et la quête du bien-être, s’inscrivent de la même façon à la fois dans la recherche individuelle et dans ce qui fait le lien, le commun.

Nous partons donc à la rencontre de cette mémoire en Périgord, réalisons des interviews, de la recherche d’archives, notamment sonores.
Nous souhaitons aussi, au travers des réseaux (qui sont si peu sociaux) encourager le recueil, la diffusion, et tout simplement la création de cette mémoire. Combien d’événements, de spectacles, de rencontres, d’échanges, d’activités, dont nous pourrions faire notre miel, et qui restent sur les téléphones pour être montrés à quelques proches… Entendons-nous bien. C’est comme la photographie depuis Nicéphore Nièpce (en 1816) : elle ne recueille pas le réel, elle ne l’enregistre pas, elle est création, choix subjectif, lumière. Même si pour Roland Barthes elle atteste que ceci, que je vois, a été là. Il s’agit bien, alors, pour nous, pour vous, d’attester.
A l’heure où les préhistoriens font parler l’ADN ancien, il serait dommage de laisser à leurs seuls successeurs des traces et des preuves de notre humaine présence ! A l’heure où tout est devenu marketing, pourquoi ne pas avoir un regard authentique, simplement humain, positif, admiratif, pour tout ce qui est entrepris et prodigue du sens ?

C’est un autre rapport au monde et à la vie qui est en jeu, celui du temps long, du temps de vivre et de comprendre, d’observer et d’aimer, d’entrer en relation. C’est le sens du mouvement SLOW.

Les entreprises, les artisans, les associations, les institutions… peuvent être présentés dans le magazine au travers de publi-reportages. Car ils ont une histoire à nous raconter. C’est toujours du sens que nous souhaitons contribuer à créer et diffuser. C’est vivre des expériences, des rencontres, des moments qui ont du sens que viennent chercher les touristes en Périgord. Pas tous, peut-être, mais bon nombre, car il n’échappe à personne que le Périgord offre un TOUT, un ensemble d’éléments reliés les uns aux autres : les traces de l’histoire, de l’habitation humaine sur son sol, et leur ambiance, leur parfum ; ses paysages, ses habitants avec leur accueil, aussi leurs nombreuses initiatives et créations (les jardins, et plus), ses produits fermiers et son goût du goût, sa nature et son foisonnement, son eau…

 

 

Retour sur l’ensemble du site : love-france.fr

Prenez contact, posez vos questions, participez

14 + 1 =


Les QR Codes qui vous permettent d’écouter directement les Mémoires du Périgord sur votre téléphone

Régine Laprade : le Périgord Noir

 

 

 

close
NOTRE Newsletter

Ne manquez pas nos idées !

Nous ne spammons pas !