La Lanterne des Morts a été construite au 12ème siècle, derrière le chevet de la cathédrale St Sacerdos et l’ancien cimetière Saint-Benoît. La lanterne des morts de Sarlat, a été édifiée aux alentours de 1180. Le chanoine Jean Tarde, Vicaire général du diocèse de Sarlat, né à la Roque-Gageac en 1561, relate son histoire dans sa « Chronique ».

Les lanternes des morts, également appelées lanternes des Maures, sont de petites tours qu’on trouve essentiellement dans le Sud-Ouest de la France. Ce sont des tours circulaires avec une petite entrée. On y distingue des petites ouvertures sur le dessus, sur lesquelles étaient accrochées une lanterne pour indiquer la position du cimetière, mais aussi pour guider l’âme des défunts.

Jean Tarde a rapporté la légende, que Saint Bernard (Bernard de Clairvaux), venu à Sarlat en 1147, aurait béni des pains dont les vertus miraculeuses étaient capables de guérir les malades qui s’en nourrissaient. La lanterne des morts aurait été construite en mémoire son passage. C’est pourquoi elle est également appelée « Tour Saint Bernard ».

La lanterne des morts est un édifice circulaire sur deux niveaux . Elle a été classée aux monuments historiques le 22 novembre 1981.