Le Lébérou à l’heure du covid… et le festival des contes

Le festival de contes, en Périgord Noir, c’est le Lébérou. Cette année les organisateurs ont eu peur, disent certains, du virus qui court, de jour comme de nuit, alors, ils ont réduit le nombre de représentations…
Mais j’ai entendu un autre son de cloche. Ils sont de connivence avec le Lébérou ! Vous pensez, cela fait un quart de siècle qu’ils le fréquentent, qu’ils convoquent son ombre sur les scènes du Périgord Noir, et même auprès des écoliers. Alors, deux versions circulent sur les réseaux.
Pour les uns c’est pour laisser au Lébérou un peu de liberté, d’errance tranquille du soir qu’on est allé même jusqu’au couvre feu.
Pour les autres, c’est plus grave encore : le Lébérou s’est brusquement disséminé dans tout le pays, des préfectures jusque dans les campagnes de France, et c’est pour cela que même dans le moindre des hameaux, les autorités ont imposé à tous, et pas seulement à nos jeunes filles, de ne pas sortir le soir !

Certains pensent que le covid n’existe pas, d’autres pensent que le Lébérou n’existe pas…
On devient fou !

close
NOTRE Newsletter

Ne manquez pas nos idées !

Nous ne spammons pas !